La trajectoire de réduction des déficits sera respectée co�"te que co�"te

  • A
  • A
La trajectoire de réduction des déficits sera respectée co�"te que co�"te
Partagez sur :

Même en cas de croissance plus faible que prévu...

La France n'en démord pas : tout sera mis en oeuvre pour respecter la trajectoire de réduction des déficits jusqu'à un retour à l'équilibre prévu pour 2016. Hier, la Commission européenne a estimé que la croissance hexagonale serait de seulement 0,6% en 2012 contre 1% dans les prévisions du gouvernement et de 1,4% contre 2% estimés pour 2013. En conséquence, Bruxelles estime qu'"un effort budgétaire supplémentaire serait nécessaire en 2013 pour garantir le retour du déficit à 3% du PIB", écrivent les ministres de l'Economie, François Baroin et du Budget, Valérie Pécresse dans un communiqué. "Les nouvelles mesures annoncées le 7 novembre par le Premier ministre, génèreront des économies croissantes au fil du temps pour un montant total de 65 milliards d'euros à l'horizon 2016", rappellent-ils. Bercy promet par ailleurs qu'il dispose de "réserves" en cas de croissance inférieure à leurs prévisions, que ce soit pour 2012 ou 2013...