La "taxe Nutella" adoptée par le Sénat

  • A
  • A
La "taxe Nutella" adoptée par le Sénat
Partagez sur :

Le texte doit encore à passer l'épreuve de l'Assemblée nationale, qui aura le dernier mot...

Nouvelle étape pour la "taxe Nutella"... L'amendement proposant de quadrupler la taxe sur l'huile de palme a été adopté hier soir au Sénat, par 212 voix contre 133. Proposé par le socialiste Yves Daudigny, le texte veut inciter l'industrie agroalimentaire à délaisser cette substance jugée nocive pour la santé, au profit d'ingrédients plus sains. Il lui reste encore à passer l'épreuve de l'Assemblée nationale, qui aura le dernier mot. Les députés ont en effet adopté le 30 octobre le projet de loi de financement de la Sécu pour 2013, avant que le Sénat décide d'introduire cet amendement. Des produits moins nocifs Il propose une contribution additionnelle de 300 euros par tonne à la taxe spéciale prévue sur les huiles de palme, de palmiste et de coprah "destinées à l'alimentation humaine, en état ou après incorporation dans tous les produits". L'huile de palme fait partie de la catégorie des acides gras saturés, qui contribuent au développement de l'obésité et des maladies cardio-vasculaires. "Il s'agit d'un signal fort qui s'adresse aux industriels du secteur agroalimentaire", s'est félicité Yves Daudigny, en rappelant qu'il existait des produits de substitution moins nocifs. Réticence du gouvernement Au nom du gouvernement, la ministre déléguée aux Personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, a dit s'en remettre pour le vote enséance plénière "à la sagesse" de la haute assemblée, tout enregrettant qu'une réflexion sur ce sujet n'ait pas été menée. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, n'avait pas caché sa réticence vis-à-vis de cette taxe, estimant que ce n'est pas "à l'occasion d'un amendement purement financier que l'on puisse engager le débat".