La sortie de récession de la France au deuxième trimestre est confirmée

  • A
  • A
La sortie de récession de la France au deuxième trimestre est confirmée
Partagez sur :

Son PIB a cru de +0,5% après -0,1% au premier trimestre, d'après la deuxième estimation de l'INSEE

C'est confirmé, la France est bel et bien sortie de la récession au deuxième trimestre. L'INSEE a publié sa deuxième estimation, inchangée par rapport à la première, qui fait état d'un PIB en progression de +0,5% sur la période après -0,1% enregistré au cours des trois premiers mois de l'année. Pour 2013, l'acquis de croissance à la fin du premier semestre est de +0,1%, ce qui correspond aux projections du gouvernement. Une reprise plus nette est attendue en 2014 (+0,9% selon le PLF présenté cette semaine). L'investissement au point mort Si ces chiffres sont une bonne nouvelle, ils témoignent cependant d'une reprise fragile. En outre, l'investissement (formation brute de capital) qui reflète la réelle dynamique d'activité du pays poursuit son repli (-0,4 % après -1%). En revanche, les dépenses de consommation des ménages accélèrent (+0,4% après -0,1%) alors que la contribution du commerce extérieur à la croissance est neutre. Les impôts pèsent sur le pouvoir d'achat des ménages Sur la période, le pouvoir d'achat des ménages a poursuivi sa progression mais de manière moins importante. En termes nominaux, le revenu disponible brut (RDB) des ménages affiche une hausse de +0,5% après +1,3% au premier trimestre. Un ralentissement qui peut s'expliquer par la progression des impôts sur le revenu et le patrimoine (+1,4% après -5%). Parallèlement, les prestations sociales progressent plus fortement (+0,8 % après +0,6 %).