La SNCF veut occuper le marché en lancant une offre autocar longue distance

  • A
  • A
La SNCF veut occuper le marché en lancant une offre autocar longue distance
Partagez sur :

Elle prépare également un TGV "low-cost"...

Pour compléter son offre et contrer la concurrence, la SNCF devrait lancer cet été, un projet d'autocar longue distance, a annoncé la directrice générale de la branche Voyages, Barbara Dalibard, dans une interview accordée au journal 'Les Echos'. La SNCF compte dans un premier temps ouvrir un hub à Lille pour desservir les grandes capitales européennes (Paris, Londres, Amsterdam, Bruxelles), explique Barbara Dalibard. Avec ce projet, la SNCF espère bien faire de l'ombre à 'Eurolines', filiale de Veolia Transdev qui assure plus de 600 liaisons en France mais aussi et surtout en Europe, à des prix très compétitifs (Paris-Bruxelles à partir de 9 euros par exemple). L'acteur britannique Stagecoach a également fait récemment son entrée sur le marché français en proposant des liaisons "low-cost" entre Londres et plusieurs villes de l'Hexagone, Belgique et Pays-Bas avec des sièges à partir de un euro seulement. La SNCF souhaite cependant proposer "une offre de qualité, confortable et populaire". Autre objectif affiché : "prendre des parts de marché à la voiture, par rapport à laquelle l'autocar représente un moyen de transport nettement plus écologique et très sécurisé", fait valoir Barbara Dalibard. La cible visée par la SNCF avec cette nouvelle offre est assez large : jeunes, familles mais aussi seniors. Et pour répondre à la clientèle "très sensible aux prix", la responsable de la branche "Voyages" a confié au quotidien être en train de plancher sur une offre TGV "low-cost"...