La SNCF pourrait embaucher 40.000 personnes sur cinq ans

  • A
  • A
La SNCF pourrait embaucher 40.000 personnes sur cinq ans
Partagez sur :

L'entreprise serait en première ligne pour signer les "contrats d'avenir" et de "génération".

En ces temps de crise, la nouvelle est bonne à prendre... La SNCF s'apprêterait à embaucher plus de 40.000 personnes sur cinq ans, pour faire face à de nombreux départs à la retraite, croit savoir 'Le Parisien', dans son édition datée de lundi. La voiture délaissé au profit du train Si la SNCF prévoit autant de recrutements, c'est notamment en raison de la flambée des prix des carburants qui a poussé les consommateurs à délaisser leurs véhicules pour le train, devenu financièrement plus intéressant. Le chiffre d'affaires devrait ainsi progresser de 3,5% par an lors des cinq prochains exercices, rappelle le quotidien. Il est ressorti en 2011 à 32,6 milliards d'euros... Des embauches en contrat d'avenir et pour les ex-PSA L'entreprise devrait être en première ligne pour signer les "contrats d'avenir", les emplois subventionnés par le gouvernement pour les jeunes sans qualification ou peu qualifiés, éloignés du marché du travail. La majorité espère une entrée en vigueur dès la fin de l'année. Ces jeunes seront employés pour la médiation avec les voyageurs, l'entretien des abords du réseau ferroviaire, l'accueil des touristes et le développement de l'information digitale. La SNCF aura aussi probablement recours aux contrats de générations, qui prévoit l'embauche d'un jeune en CDI et le maintien d'un senior en activité. Enfin, alors que le plan social du constructeur automobile PSA annoncé cet été, prévoit la fermeture de l'unsine d'Aulnay sous-Bois d'ici 2014 (300 salariés en CDI concernés), le président de la SNCF, Guillaume Pépy explique au quotidien, vouloir profiter de l'expérience de ces salariés, face à la pénurie des savoir-faire mécaniques en Ile-de-France. "En cas de licenciement chez PSA, la SNCF serait prête à accueillir ces salariés de l'automobile", affirme-t-il dans les colonnes du quotidien.