La Slovaquie se prononce ce mardi sur l'élargissement du FESF

  • A
  • A
La Slovaquie se prononce ce mardi sur l'élargissement du FESF
Partagez sur :

C'est le dernier pays à voter, après Malte, qui a entériné le plan hier soir...

Les parlementaires maltais ont ratifié lundi soir l'élargissement du Fonds européen de stabilité financière (FESF). Le gouvernement de La Valette dispose d'une courte majorité parlementaire, mais l'opposition travailliste avait fait savoir qu'elle voterait le texte. C'est donc au tour de la Slovaquie, le dernier des 17 pays de la zone euro, de se prononcer, cette après-midi. Le vote de son parlement est nécessaire pour que ce plan puisse être entériné. Mais le vote promet d'être plus difficile dans ce dernier pays. Le parti Liberté et Solidarité (SaS), l'une des quatre formations de la coalition au pouvoir, refuse le compromis présenté par ses partenaires au gouvernement, estimant que la Slovaquie n'a pas à secourir financièrement d'autres pays de la zone euro. Les différents partis de la coalition ont mis fin à leurs discussions lundi soir sans accord, et doivent se retrouver ce mardi matin pour tenter de trouver une entente in extremis. De source gouvernementale, Iveta Radicova, la chef du gouvernement slovaque, a mis sa démission dans la balance, si sa coalition de centre-droit ne réussit pas à s'entendre sur le plan d'élargissement du Fonds européen de stabilité financière.