La SEC épingle les agences de notation

  • A
  • A
La SEC épingle les agences de notation
Partagez sur :

L'autorité des marchés boursiers américains évoque des "irrégularités manifestes"...

"Des irrégularités manifestes"... C'est ce que l'autorité des marchés boursiers américains affirme avoir décelé dans le fonctionnement des dix agences de notation qu'elle a passées au crible, parmi lesquelles Fitch ratings, S&P et Moody's. La Securities and Exchange Commission (SEC) épingle, dans ce tout premier rapport annuel, des cas où les méthodologies internes n'ont pas été respectées et où des annonces obligatoires n'ont pas été effectuées dans les temps ou de façon précise. Des cas de conflits d'intérêts non déclarés sont également évoqués. Le document ne cite pas nommément les agences, et la SEC n'a pas estimé qu'une seule des conclusions constituait une "défaillance matérielle de régulation", tout en précisant qu'elle pourrait le faire à l'avenir. Ce rapport annuel de la SEC est l'une des mesures introduites par la loi Dodd-Frank sur la supervision des marchés financiers, qui a élargi les pouvoir de la SEC. Le texte lui permet notamment de se pencher sur les agences de notation, très critiquées au moment de la crise des "subprimes", pour avoir noté favorablement des actifs qui se sont par la suite révélés toxiques. Le rapport de la SEC mentionne, outre S&P, Fitch et Moody's, les agences de notation A.M. Best, DBRS, Egan-Jones, Japan Credit Rating Agency, Kroll, Morningstar et Rating & Investment Information...