La rupture conventionnelle, de plus en plus plébiscitée

  • A
  • A
La rupture conventionnelle, de plus en plus plébiscitée
Partagez sur :

Le rythme de déclarations mensuelles ne cesse de progresser.

Les ruptures conventionnelles concernent de plus en plus de salariés. En juillet, la Dares - service rattaché au ministère du Travail - en a recensé 36.204, ce qui constitue un plus haut depuis le début de l'année. Un rythme bien supérieur aux années précédentes puisque le nombre de demandes mensuelles s'établissait en moyenne à 10.000 à partir d'octobre 2008, 20.000 à partir de juin 2009 puis 26.200 en 2011 et 28.400 en 2012. Pour mémoire, la rupture conventionnelle mise en place en 2008 est "une procédure qui permet à l'employeur et au salarié de convenir en commun des conditions de la rupture du contrat de travail qui les lie", rappelle le ministère du Travail. Quelle indemnité ? D'après une étude publiée l'an dernier, un salarié ayant mis fin à son contrat par cette voie, a touché en 2011 une indemnité de 6.600 euros (-14% par rapport à 2009), mais plus de la moitié d'entre-eux ont reçu moins de 1.400 euros alors que 10% ont même touché moins de 240 euros. A l'inverse, elle a été d'au moins 14.000 euros pour 10% des salariés.