La rémunération des dirigeants de sociétés cotées, hors CAC40, en hausse sur 5 ans

  • A
  • A
La rémunération des dirigeants de sociétés cotées, hors CAC40, en hausse sur 5 ans
Partagez sur :

Elle a progressé de 17% pour s'établir à 351.000 euros annuels, d'après l'Observatoire de l'information financière ATH.

Entre 2008 et 2012, la rémunération moyenne - fixe, variables, exceptionnelles, avantages en nature et jetons de présence - des 400 dirigeants d'importantes sociétés cotées, hors CAC 40, banques et assurances, a progressé de 17% pour s'établir à 351.000 euros annuels, d'après l'Observatoire de l'information financière ATH. D'importantes disparités "Toutefois, cette évolution est très hétérogène selon la capitalisation boursière des sociétés auxquelles appartiennent les dirigeants", soulignent les auteurs. En outre, la rémunération des dirigeants des sociétés du compartiment A - capitalisation boursière supérieure à un milliard d'euros - a reculé de  20% sur la période pour tomber à 578.000 euros. En revanche, celle des patrons d'entreprises du compartiment B - entre 150 ME et 1 MdE - a bondi de 20% en cinq ans pour s'établir à 351.000 euros. Enfin, pour les sociétés de moins de 150 ME (C), la rétribution des patrons a progressé de 11% à 218.000 euros. Ecarts de rémunérations respectés L'étude ATH montre que "85% des dirigeants du panel remplissent la condition d'une rémunération totale inférieure à 20 fois celles de la moyenne de leurs salariés". Le gouvernement a plafonné la rémunération brute annuelle des dirigeants d'entreprises publiques à 450.000 euros, sans étendre cette obligation au privé.