La relation client à distance en danger avec l'arrivée de Free mobile ?

  • A
  • A
La relation client à distance en danger avec l'arrivée de Free mobile ?
Partagez sur :

Le syndicat des professionnels des centres de contacts s'inquiète...

Avec l'arrivée de Free Mobile, le syndicat des professionnels des centres de contacts (SP2C) dit craindre une dégradation de la situation du secteur de la relation client à distance. "Notre industrie qui emploie près de 64.000 salariés en France (principalement en région) va subir de plein fouet les conséquences de l'arrivée d'un nouvel opérateur télécom et de son modèle économique. Il déstabilise les opérateurs historiques qui sont dans l'obligation d'effectuer des coupes budgétaires drastiques dont les centres d'appels sont les premiers concernés". A l'inverse du SP2C et de la profession qui depuis des années oeuvrent à valoriser les métiers de la relation client et le sens du service, l'arrivée de Free constitue une destruction de valeur considérable : "S'il n'appartient pas au SP2C de juger de la valeur économique et fiscale détruite par ce nouvel acteur, il est revanche de son devoir de signaler les conséquences désastreuses en matière d'emploi". Le syndicat poursuit : "La pression sur les prix ainsi que la négation du service peuvent se traduire par des destructions d'emplois très importantes dans les mois à venir. Cette situation est d'autant plus préjudiciable et alarmante que le secteur de la relation client a souvent été malgré la crise un secteur en croissance et créateur d'emplois en France. La relation client a un prix. Les opérateurs historiques avec les professionnels du métier ont investi depuis des années afin d'offrir à leurs clients un service de qualité. Pour rappel les salaires représentent près de 75% des couts directs dans nos entreprises". "L'équation économique déjà fragilisée par la crise risque de devenir dangereuse pour l'ensemble de nos salariés français. Dans un esprit de responsabilité partagée nous alertons l'ensemble des parties prenantes pour qu'une prise de conscience intervienne" conclut SP2C. Notons que le SP2C "a pour vocation de défendre les intérêts des professionnels et de les soutenir individuellement ou collectivement, de promouvoir le secteur et de valoriser son image auprès des professionnels et du grand public. Il contribue ainsi activement à la construction de l'avenir d'un secteur à fort potentiel et à faire de lui un secteur moteur de l'économie de service avec une image plus équilibrée et reflet de la réalité de ses entreprises". L'organisation professionnelle regroupe les 15 entreprises les plus représentatives du secteur des "outsourceurs".