La Redoute : Martine Aubry évoque une "catastrophe" pour les salariés

  • A
  • A
La Redoute : Martine Aubry évoque une "catastrophe" pour les salariés
Partagez sur :

"Je vais continuer à soutenir les salariés pour que le groupe Kering accompagne le mieux possible ces départs", a déclaré la maire de Lille...

Les salariés de La Redoute ont appris la semaine dernière la suppression de 1.178 emplois au sein de leur entreprise. Martine Aubry, la présidente de la communauté urbaine de Lille, sur laquelle sont installés plusieurs sites du spécialiste de la vente par correspondance, a évoqué lundi face à des journalistes un "choc pour le bassin d'emploi concerné" et estimé que le plan du groupe était une "catastrophe pour les salariés et leurs familles." Mesures d'accompagnement "Je vais continuer à soutenir les salariés pour que le groupe Kering accompagne le mieux possible ces départs", a-t-elle déclaré. "Il faut que le nombre de départs non contraints soit élevé, et que les mesures d'accompagnement soient les plus fortes possibles", a poursuivi la maire de Lille. Assurances Les repreneurs de La Redoute, Nathalie Balla et Eric Courteille, ont assuré jeudi dernier que des dispositifs de pré-retraite et des plans de départ volontaire devraient permettre de limiter les licenciements secs à un montant inférieur aux 672 départs contraints intervenus en 2008, lors d'un précédent plan de restructuration.