La prévision de croissance 2012 sera révisée si nécessaire, assure Valérie Pécresse

  • A
  • A
La prévision de croissance 2012 sera révisée si nécessaire, assure Valérie Pécresse
Partagez sur :

Le gouvernement vise actuellement une expansion du PIB de 1,75% l'année prochaine...

La révision de la croissance française n'est pas "taboue" et le sera "si nécessaire", a dit ce matin Valérie Pécresse, ministre du Budget au micro de France Info, alors que l'Assemblée nationale se prononcera mardi sur le volet "recettes" du projet de loi de finances 2012. Projet qui prévoit une croissance annuelle de 1,75% alors que la majorité des économistes visent un chiffre de 0,9%. Parallèlement, l'Etat compte ramener le déficit public à 4,5 % en 2012 contre 5,7% en 2011. Un objectif "intangible", a rappelé la ministre du Budget. En cas de révision de la croissance, des mesures supplémentaires pourraient donc être prises afin de l'atteindre. Interrogée sur la possibilité d'un nouveau plan de rigueur, Valérie Pécresse a dit ne pas adhérer à ce terme. "Il faut regarder ce qui se passe à l'étranger, (...) quand vous regardez l'Espagne, la Grèce, la Grande Bretagne, c'est la baisse des retraites (...) des prestations sociales (...) Ca c'est de la rigueur, nous nous sommes dans des plans d'économies en dépenses", a-t-elle estimé. Ce matin l'institut Markit Economics a fait état d'une nette contraction de l'activité dans le secteur privé en France au mois d'octobre qui pourrait laisser envisager une récession au quatrième trimestre, "à moins d'un rapide retournement de tendance", estime l'institut.