La prévision d'une croissance de 1% trop "élevée" pour la France ?

  • A
  • A
La prévision d'une croissance de 1% trop "élevée" pour la France ?
Partagez sur :

Le Haut Conseil des finances publiques (HCFP) se montre sceptique dans son avis sur le cadrage macroéconomique retenu dans le projet de loi de finances rectificatif.

Trop optimiste, la prévision de croissance du gouvernement pour 2014 ? Le Haut Conseil des finances publiques (HCFP) se montre sceptique dans son avis sur le cadrage macroéconomique retenu dans le projet de loi de finances rectificatif, présenté en conseil des ministres mercredi. Alors qu'il jugeait encore fin avril "réaliste" la projection de 1% de progression du produit intérieur brut pour cette année, il souligne que les aléas baissiers se sont accrus depuis. L'Insee a annoncé une stagnation du PIB au premier trimestre. Une donnée qui "suppose une forte accélération de l'activité à partir du 2ème trimestre" pour atteindre cet objectif, selon le Haut Conseil, qui ajoute que "cette accélération n'apparaît pas dans les indicateurs conjoncturels" publiés jusqu'à présent. Hors d'atteinte ? Le Haut Conseil estime encore que les effets positifs attendus des décisions de la Banque centrale européenne annoncées le 5 juin ne pourront se faire sentir que progressivement, ce qui l'amène à considérer que "sans être hors d'atteinte, la prévision de croissance du gouvernement pour 2014 paraît désormais élevée." Une croissance inférieure à celle prévue "se traduirait par un déficit effectif plus important", dit-il encore. Le haut conseil estime en outre que la prévision d'un déficit structurel des finances publiques prévu à 2,3% du PIB pour 2014 risque d'être dépassée.