La première cession de terrain ferroviaire a été signée

  • A
  • A
La première cession de terrain ferroviaire a été signée
Partagez sur :

Entre 2008 et 2011, la cession des terrains de la SNCF et de RFF a permis de réaliser à peine plus de 6.000 logements...

La mobilisation du foncier public en faveur du logement permet depuis l'an dernier aux collectivités et aux établissements publics d'acquérir les terrains nus ou bâtis de l'Etat et de ses établissements publics à un prix inférieur à leur vénale dès lors qu'ils s'engagent à y construire du logement. La décote est d'autant plus importante que le programme comprend des logements sociaux. Cécile Duflot a fait le déplacement La ministre du logement, Cécile Duflot a fait le déplacement cette semaine sur le chantier de la zone d'aménagement concerté (ZAC) Mantes Université, située à l'intersection des communes de Mantes-la-Ville, Buchelay et Mantes-la-Jolie dans les Yvelines (78). Cette visite a permis à la ministre d'assister à la signature du protocole de cession par l'établissement public Réseau Ferré de France (RFF) d'un terrain de 5,5 hectares sous ce régime de décote (loi du 18 janvier 2013), qui permet d'abaisser le co�"t du foncier public afin de favoriser la production de logements. 900 logements Quelques anciennes casernes militaires ont déjà été vendues grâce à cette loi mais il s'agit de la première cession de foncier ferroviaire à prix décoté. Concrètement, cela va débloquer un projet en attente depuis 2008 et permettre la construction de 900 logements dans  un nouveau quartier mixte de logements et de commerces à proximité de la gare SNCF. Le site accueillera d'ailleurs le RER E en 2020 grâce au projet d'extension du réseau de transport en commun Grand Paris. Globalement, le projet d'aménagement de ce quartier prévoit 2.000 logements, dont 20% en HLM. 150 sites SNCF et RFF dans les 3 ans Entre 2008 et 2011, la cession des terrains de la SNCF et de RFF a permis de réaliser à peine plus de 6.000 logements. En permettant de céder ce foncier à prix très décoté sous conditions que des logements sociaux y soient construits, le gouvernement espère la cession de 150 sites SNCF et RFF dans les 3 ans, ce qui représente un potentiel et 17.500 logements. 40% de ces surfaces se trouvent en Ile-de-France et le Préfet de région communiquera sous deux mois une liste de 40 terrains représentant près de 70 hectares cessibles avec application de la décote. Grand Paris du logement On rappellera que Cécile Duflot ambitionne d'accompagner l'amélioration et l'extension du réseau de transport en commun de l'Ile-de-France Grand Paris d'ici 2030 par de nouveaux logements à un rythme de 70 000 par an contre moins de 40 000 actuellement. Un établissement public nommé Grand Paris Aménagement doit être constitué d'ici la mi-2014 pour piloter les grandes opérations d'urbanisme et d'aménagement.