La Poste : les 5.000 créations de postes supplémentaires, insuffisantes pour les syndicats

  • A
  • A
La Poste : les 5.000 créations de postes supplémentaires, insuffisantes pour les syndicats
Partagez sur :

Compte tenu des départs, l'entreprise perdra au final des emplois sur la période 2012-2014

Les réorganisations et les suppressions d'emplois à 'La Poste', ont conduit à une tension au sein des différentes organisations de l'entreprise. Pour tenter d'y remédier, la direction a annoncé jeudi le recrutement de 5.000 personnes supplémentaires d'ici 2014, portant à 15.000 le nombre total d'embauches d'ici deux ans. Pour les syndicats, c'est insuffisant. "Desserrer les contraintes sur les effectifs" La décision de la direction fait suite à la remise du rapport Kaspar, commandé au printemps dernier, alors que deux cadres avaient récemment mis fin à leur jour. "Il y a la réalité d'un mal-être même s'il n'est que partiel dans l'entreprise. Il y a la réalité des suicides, il faut répondre à tout cela", avait , à l'époque déclaré l'ancien secrétaire général de la CFDT Jean Kaspar, chargé de cette mission. Dans son rapport, ce dernier souligne notamment la nécessité de "desserrer les contraintes sur les effectifs". "Le principe des gains de productivité n'est en lui-même pas en cause, ce sont plutôt les conditions et les méthodes qui président à leur réalisation qui peuvent l'être", peut-on y lire. En outre, les agents de La Poste peuvent difficilement "prévoir leur agenda d'une semaine sur l'autre". "Alors même que (...) la vitalité du dialogue social est présentée comme un trait spécifique de la culture d'entreprise, cette situation est pour le moins paradoxale", fait-il remarquer. Le rapport préconise des embauches, en s'appuyant pour partie sur les contrats de génération, que l'Assemblée nationale vient tout juste d'adopter. Une goutte d'eau dans un océan, pour les syndicats "Les mesures annoncées par la direction de la Poste sont très en deçà des profondes attentes des postières et des postiers", écrit la branche postale de la CGT. Chaque année, 12.000 personnes quittent l'entreprise, rappelle l'organisation syndicale. Au final, sur la période 2012-2014, La Poste compterait 20.000 emplois de moins. La CGT appelle les salariés à se mobiliser pour obtenir davantage d'embauches. Le syndicat Sud PTT, juge même les propositions de la direction "affligeantes". "Dans ces conditions, la restauration du dialogue social n'est pas pour demain", estime-t-il.