La politique fiscale de Nicolas Sarkozy critiquée par le SNUI-Sud Trésor Solidaires

  • A
  • A
La politique fiscale de Nicolas Sarkozy critiquée par le SNUI-Sud Trésor Solidaires
Partagez sur :

L'organisation syndicale reproche notamment au gouvernement d'avoir augmenté ou crée les impôts indirects prélevés sur la consommation...

La politique fiscale menée par le gouvernement au cours de ce quinquennat a profité aux plus riches, estime le Syndicat de la direction générale des Finances publiques (SNUI-Sud Trésor Solidaires) dans un billet publié sur son blog. "Les hausses récentes sont (largement) contrebalancées par les baisses de certains prélèvements payés par les plus aisés (...) les modifications de la structure fiscale ont contribué à affaiblir le caractère redistributif de l'impôt, et ont donc affaibli la justice fiscale", assène-t-il. L'organisation syndicale reproche notamment au gouvernement d'avoir augmenté ou crée les impôts indirects prélevés sur la consommation, plutôt que les impôts directs, dits progressifs et jugés "plus justes". Elle note par ailleurs que la suppression de la taxe professionnelle, principale ressource des collectivités locales a engendré une hausse des impôts locaux pour les particuliers, les revenus engendrés par la contribution économique territoriale en remplacement de la TP étant bien moins importants. Un rapport d'étape du Sénat, publié au début du mois, soulignait en effet que la réforme "a conduit (...) à une forte augmentation de la part des impôts ménages dans les ressources fiscales du bloc communal, passée de 58,5% à 74,5% en moyenne. Cette évolution pourrait, à terme, conduire à une accentuation de la pression fiscale sur les ménages". En contrepartie, elle a permis un allègement fiscal pour les entreprises estimé par le ministère de l'Industrie à 8,2 milliards d'euros.