La polémique entre Montebourg et Barroso est "un peu simpliste" pour le patron de l'OMC

  • A
  • A
La polémique entre Montebourg et Barroso est "un peu simpliste" pour le patron de l'OMC
Partagez sur :

Le président de la Commission européenne et le ministre de l'Economie français "exagèrent", selon lui...

Le directeur général de l'OMC, Pascal Lamy a qualifié la polémique entre le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso et le ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg "d'un peu simpliste". "Je crois que Mr Barroso exagère quand il qualifie les partisans de la diversité culturelle de réactionnaires. Je crois aussi que Mr Montebourg exagère quand il diabolise la mondialisation en l'accusant de tous les maux pour expliquer les difficultés de l'économie française", a-t-il déclaré mardi matin sur Europe 1. Régulation nécessaire "La mondialisation a ses bons et ses mauvais côtés (...) il faut de la régulation mondiale", ce qui a fait défaut en 2008 et qui a conduit à la crise , a poursuivi Pascal Lamy. Ce manque de régulation ne doit pas être endossée par l'Union Européenne seule car, rappelle-t-il, "la Commission propose et les Etats membres disposent". Selon lui, les gouvernements ont leurs responsabilités à prendre. "Le protectionnisme ne protège plus" Pour le directeur de l'OMC, la crise ne sera pas résolue par un retour en arrière. "Il faut que l'opinion connaisse mieux les ressorts de l'économie moderne et réalise que le protectionnisme au sens de 'papa' ne protège plus", a-il martelé. Les Européens doivent aussi (re)trouver leur identité pour avancer ensemble, alors qu'en France, le sentiment anti-Bruxelles gagne du terrain. D'après l'étude annuelle réalisée par l'institut Pew Research Center et publiée le mois dernier, seulement 41% des Français se disent favorables à l'UE contre 60% un an plus tôt...