La Norvège se dit prête à participer au mécanisme de soutien du FMI

  • A
  • A
La Norvège se dit prête à participer au mécanisme de soutien du FMI
Partagez sur :

Le pays pourrait verser 7 milliards d'euros...

Aux quatre pays non membres de la zone euro qui apporteront leur pierre au mécanisme de soutien financier du FMI lancé par l'Union Européenne (Republique Tchèque, Pologne, Suède, Finlande) vient de s'ajouter la Norvège. Elle s'est dite prête mercredi à participer à hauteur de 7 milliards d'euros, "afin d'assurer la stabilité financière de la zone euro mais aussi de l'économie mondiale", a déclaré le Premier ministre Jens Stoltenberg dans un communiqué. "Beaucoup de partenaires commerciaux de la Norvège sont dans une situation économique difficile. Nous avons un rôle important à jouer", a-t-il ajouté. Le prêt reste toutefois conditionné à la contribution des autres pays ainsi qu'à l'approbation du parlement norvégien. Lundi soir, les ministres des Finances des 27 ont prévu de verser 150 milliards d'euros au FMI sous forme de prêts bilatéraux. Lors du sommet des 8 et 9 décembre derniers, les chefs d'Etats et de gouvernements de la zone euro avaient convenu de renflouer le fonds à hauteur de 200 milliards d'euros. Or, la Grande-Bretagne a fait savoir qu'elle ne participerait pas à l'opération si l'argent était uniquement destiné au Vieux continent, privant le FMI de 30 milliards d'euros.