"La montée en puissance des contrats d'avenir se confirme", selon François Hollande

  • A
  • A
"La montée en puissance des contrats d'avenir se confirme", selon François Hollande
Partagez sur :

A l'occasion d'un déplacement à la Roche-sur-Yon en Vendée, le chef de l'Etat, François Hollande accompagné du ministre du Travail, Michel Sapin s'est félicité de la montée en puissance du dispositif des contrats d'avenir. Environ 45.700 contrats d'avenir signés Alors que le gouvernement vise la signature de 100.000 contrats d'avenir à la fin de l'année, François Hollande a fait les comptes. "Il y a 45.686 emplois d'avenir qui ont été mis en place". "Les plus pessimistes diront que nous sommes à peine à la moitié de l'objectif au mois d'ao�"t", a-t-il déclaré, ajoutant que les plus optimistes observeront "une phase d'accélération". "Sur le seul mois de juillet, (...) qui n'est pourtant pas le plus chargé en activité, nous avons eu 11.000 jeunes recrutés contre 8.000 au mois de juin", a fait valoir le chef de l'Etat. 87% des signataires n'ont pas le bac Sur les objectifs poursuivis, François Hollande estime que le contrat est rempli. Rappelons que les emplois d'avenir sont destinés à faciliter le retour à l'emploi des jeunes de 16 à 25 ans, peu ou pas qualifiés et proposés essentiellement dans les collectivités, associations, musées, hôpitaux, ou entreprises comme la Poste et la SNCF. Le financement par l'Etat s'élève à 75% du salaire brut du jeune pour les employeurs du secteur non marchand, qui doivent constituer 90% de l'ensemble. L'aide est de 35% pour le secteur marchand. Bilan : "93% de ces emplois sont des contrats à temps plein et 87% de ces jeunes n'ont pas le bac", a détaillé le chef de l'Etat. Par ailleurs, 60% des contrats sont d'une durée de trois ans et "certains sont des CDI", a ajouté François Hollande. Enfin, seulement 10% des emplois d'avenir concerne le secteur marchand.