La monnaie unique n'a jamais été "menacée", selon Jean-Claude Trichet

  • A
  • A
La monnaie unique n'a jamais été "menacée", selon Jean-Claude Trichet
Partagez sur :

Les fondamentaux des pays de la régions sont meilleurs que la plupart des pays avancés, estime-t-il dans une interview accordée à 'L'Expansion.com'.

Malgré les turbulences que traversent la zone euro, la monnaie unique n'a jamais risqué de disparaître, estime l'ancien gouverneur de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet. "Je ne crois pas que l'Euro en tant que monnaie ait besoin d'être sauvé, tout simplement parce qu'il n'a jamais été menacé !", explique-t-il dans une interview accordé à 'L'Expansion.com'. Rétablir l'équilibre des finances publiques, toujours la priorité Du point de vue de Jean-Claude Trichet, "les fondamentaux économiques" de la zone euro sont meilleurs que la plupart des pays avancés. "Dans son ensemble, elle est dans une position plus favorable que les Etats-Unis ou que le Royaume-Uni, et, s'agissant de la situation budgétaire, dans une position beaucoup plus solide que le Japon", martèle-t-il. Ce qui est en cause, rappelle l'ancien patron de la BCE, c'est la crédibilité des finances publiques de certains Etats. Le programme de rachats de dette, efficace sous certaines conditions Dans ce contexte, le programme de rachats illimités de dettes (OMT) lancé le mois dernier par la BCE sera efficace et permettra d'enrayer les difficultés, à condition que les Etats qui reçoivent cette aide respectent bien leurs engagements de retour à l'équilibre des finances publiques, et sous réserve que les autres membres de la zone euro promettent de leur venir en aide. Dans l'interview, il évoque la décision de la Cour constitutionnelle allemande ( Karlsruhe) qui va en ce sens. Elle a rejeté le mois dernier les recours qui lui avaient été soumis contre le Mécanisme européen de stabilité, le fonds de secours destiné à aider les pays en difficulté de la zone euro.