La majorité profite des chiffres de la croissance pour défendre sa politique économique

  • A
  • A
La majorité profite des chiffres de la croissance pour défendre sa politique économique
Partagez sur :

En 2011, François Fillon a fait remarquer que la France avait obtenu de meilleurs résultats que la zone euro...

A quelques heures de la déclaration officielle de candidature de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle, les membres de la majorité profitent des chiffres meilleurs que prévu de la croissance française pour justifier la politique menée jusqu'ici. Avec une croissance de 1,7% en 2011, la France a non seulement rempli ses objectifs, mais "elle a fait mieux que la zone euro" (+1,5%), a souligné le Premier ministre, lors de la séance des questions posées à l'Assemblée nationale. Le député UMP Jérôme Chartier en a profité pour tacler le candidat socialiste. "François Hollande espérait la récession (...) nous sommes en croissance (...) c'est son premier échec", a-t-il souligné. François Fillon a par ailleurs fait remarquer que, malgré la perte du triple A français auprès d'une agence de notation, les taux des obligations d'Etat sont à des plus bas. En date du 14 février, ceux de la France à 10 ans s'établissaient à 2,97% contre plus de 5% pour l'Espagne et l'Italie mais contre seulement 1,91% pour l'Allemagne. "Cela montre que la politique économique du gouvernement est pertinente (...) et adaptée à la réalité économique", a martelé le Premier ministre, appelant l'opposition à "reconnaître la vérité" et à "arrêter de dénigrer la politique du gouvernement".