La maison-mère de Bankia finalement en perte, les banques espagnoles sous pression

  • A
  • A
La maison-mère de Bankia finalement en perte, les banques espagnoles sous pression
Partagez sur :

Les besoins financiers de l'ensemble du secteur bancaire espagnol sont évalués à 50 milliards d'euros...

La maison mère de Bankia, la banque espagnole en grande difficulté, a annoncé lundi soir une perte de 3,3 milliards d'euros au titre de son exercice 2011. Jusqu'ici, BFA (Banco Financiero y de Ahorros) avait fait état d'un bénéfice de 41 millions d'euros... Ce nouveau chiffre, obtenu après un réexamen de ses comptes de l'an dernier, reflète un passage en revue aussi bien de son portefeuille de crédits que de ses besoins en capitaux, a indiqué BFA, dans un avis transmis au régulateur boursier espagnol. Bankia, quatrième établissement bancaire du pays a demandé vendredi à l'Etat de lui fournir 19 milliards d'euros pour l'aider à surmonter ses difficultés, soit plus de deux fois le montant minimum estimé par le gouvernement. L'Etat recapitaliserait Bankia via l'émission de nouveaux titres de dette, l'option d'injecter des obligations d'Etat directement dans la banque récemment nationalisée n'ayant pas été retenue, d'après une source gouvernementale interrogée par Reuters. Selon le quotidien espagnol 'El Mundo', outre Bankia, trois autres caisses d'épargne du pays auraient besoin d'être rapidement secourues, à savoir Caixa Catalunya, Nova Galicia et Banco de Valencia. Au total, le système bancaire espagnol aurait besoin de 50 milliards d'euros. Une somme que le pays ne peut rembourser. Les investisseurs redoutent donc que le pays soit obligé d'avoir recours à une aide internationale.