La justice planche sur les deux offres de reprise de Spanghero

  • A
  • A
La justice planche sur les deux offres de reprise de Spanghero
Partagez sur :

La société a été placée en redressement judiciaire après avoir subi le contrecoup du scandale de la viande de cheval...

Le tribunal de Commerce de Carcassonne examine ce mardi les deux offres de reprise partielle de l'entreprise Spanghero, ébranlée par le scandale de la viande de cheval. Placée en redressement judiciaire avec poursuite de l'activité durant trois mois , la société qui emploie près de 300 personnes doit donc être fixée sur son sort... Sauver 100 emplois Les deux offres doivent permettre de "sauver au minimum 100 emplois", avait indiqué le ministre de l'Agroalimentaire, Guillaume Garot le mois dernier sur BFM Business.  La première proposition a été déposée par l'ancien propriétaire, Laurent Spanghero qui a vendu sa société en 2009. A la sortie de l'audience, ce dernier s'est dit "plein d'espoir", sur son compte Twitter. Le second dossier, soutenu par les salariés, est porté par deux entreprises de la filière alimentaire, à savoir Delpeyrat et Deveille. Si aucun des deux dossiers n'est retenu, le tribunal de Commerce pourrait aussi prononcer la liquidation judiciaire.