La hausse de la TVA, mode d'emploi

  • A
  • A
La hausse de la TVA, mode d'emploi
Partagez sur :

La mesure, qui prendra effet dès le 1er janvier, doit rapporter plus de 6 milliards d'euros à l'Etat...

La TVA fait partie des grandes nouveautés au programme de 2014, avec une bascule dès le 1er janvier. Le taux "normal" passera de 19,6% à 20%. Il couvre environ 55% des produits de l'indice des prix de l'Insee, dont la quasi-totalité des produits manufacturés, l'alcool et le tabac, l'énergie et un quart des services. Le taux dit "intermédiaire" sera relevé de 7% à 10%. Il s'applique lui à près de 15% de l'indice de l'institut de la statistique, en particulier à certains services (restauration, travaux d'amélioration du logement, services de transport ou culturels) et à quelques biens comme les produits de santé non remboursés. C'est dans cette tranche que la hausse de la taxe devrait le plus se faire sentir sur le portefeuille des consommateurs. Le taux réduit appliqué aux produits de première nécessité restera à 5,5% - il devait au départ descendre à 5%. "Pas de risque majeur" Ces hausses devant contribuer au financement du crédit d'impôt compétitivité emploi pour les entreprises. L'Etat estime que le changement pourrait rapporter environ 6 milliards d'euros. Dans une étude publiée dans le bulletin mensuel de la Banque de France pour décembre, des économistes estimaient que la hausse de la TVA pourrait avoir un impact de 0,4 à 0,5 point de pourcentage sur le taux d'inflation. Ils soulignent que, "dans le contexte actuel d'inflation modérée (proche de 1%), l'effet de ces changements de TVA ne présenterait pas de risque majeur pour la stabilité des prix."