La hausse de 0,2% du PIB au deuxième trimestre est confirmée

  • A
  • A
La hausse de 0,2% du PIB au deuxième trimestre est confirmée
Partagez sur :

Le ralentissement ravive les craintes d'une rechute en récession du pays

Le PIB espagnol a bien ralenti au deuxième trimestre, ravivant les craintes d'une rechute en récession du pays si la conjoncture, déjà morose, en zone euro venait à se détériorer. Selon les dernières données de l'Institut national des statistiques, le produit intérieur brut espagnol a progressé de 0,2% au deuxième trimestre, comme annoncé en première estimation, après +0,4% (révisé en hausse) au premier trimestre. En glissement annuel, la croissance du PIB ressort à 0,7%, comme l'attendaient les marchés, et après 0,9% au premier trimestre. José Luis Rodriguez Zapatero et son gouvernement anticipent une croissance de 1,3% pour 2011, mais le consensus des économistes ressort plutôt aux alentours de 0,8%, suggérant que l'Espagne pourrait rencontrer plus de difficultés que prévu dans la poursuite de ses objectifs de réduction du déficit. L'éclatement de la bulle immobilière et une crise prolongée de liquidités ont lourdement pesé depuis 2008 sur le secteur de la construction, longtemps un pilier de la croissance espagnole, mais des exportations et une consommation intérieure solides ont jusqu'à présent permis au pays d'éviter de retomber en récession. Pour certains économistes, la consommation relativement soutenue au deuxième trimestre pourrait signaler que les ménages rognent sur leur épargne, alors que le taux de chômage approche 21% et que le revenu disponible recule.