La guerre de la 4G est lancée !

  • A
  • A
La guerre de la 4G est lancée !
Partagez sur :

Les opérateurs se livrent une forte concurrence afin d'attirer de nouveaux clients sur ce segment plein d'avenir...

La bataille de la 4G est bien concrète dans l'hexagone. Les opérateurs se livrent une forte concurrence afin d'attirer de nouveaux clients sur ce segment plein d'avenir. Depuis l'arrivée de Free, les trois grands opérateurs ont d�" fortement revoir leurs tarifs à la baisse pour s'aligner sur les prix pratiqués par le nouvel entrant. Résultat, Bouygues Telecom, SFR et Orange ont vu leurs marges s'effriter considérablement. Avec le très haut débit mobile, ces derniers espèrent retrouver un second souffle. Orange a annoncé ce matin la couverture en 4G de l'ensemble des arrondissements de Paris dès aujourd'hui. A fin septembre, Orange comptera 70 agglomérations couvertes soit plus de 500 villes 4G. Orange explique par ailleurs accélérer le déploiement de son réseau 4G avec plus de 40% de la population française couverte d'ici la fin de l'année au lieu des 30% initialement prévus. 300 communes franciliennes fin 2013 chez SFR  Avec ce chiffre, l'opérateur historique réplique à Bouygues Telecom. Le troisième opérateur français promet en effet  la couverture de la capitale ainsi que de 100 villes dès le mois d'octobre, soit 40% de la population française. Chez SFR, la 4G est déjà disponible à Lyon, Montpellier, Marseille, Lille et La Défense. La filiale de Vivendi a ouvert fin ao�"t son réseau 4G à Paris, sans préciser toutefois les zones précisément couvertes. L'opérateur indiquait alors qu'il disposait de "la couverture 4G parisienne la plus importante" à fin ao�"t, et que toute la capitale française sera couverte d'ici la fin de l'année. SFR prévoit de couvrir plus de 300 communes franciliennes fin 2013. Au total à cette date, ce sont environ 55 agglomérations hexagonales qui seront équipées. 35% des supports 4G autorisés en service Enfin, chez Free Mobile, on se concentre pour le moment sur le déploiement du réseau 3G. La filiale d'Iliad a cependant déposé 1.158 demandes de déploiements autorisées pour la téléphonie mobile de nouvelle génération, selon le dernier relevé de l'Agence nationale des fréquences (ANFR). Seuls 14 sites ont toutefois été activés. Ce lundi, l'ANFR a indiqué que 35% des supports 4G autorisés étaient en service, soit 2.815, notamment chez Orange (2.026 sites en service sur 2.276 demandes). L'opérateur historique devance SFR (479 sites en service et 1.247 demandes) et Bouygues (439 sites en service et 4.144 demandes), qui est le seul à pouvoir utiliser la bande des 1.800 MHz et qui a déposé 3.353 demandes pour cette seule fréquence.