La Grèce contrainte d'organiser de nouvelles élections législatives

  • A
  • A
La Grèce contrainte d'organiser de nouvelles élections législatives
Partagez sur :

Aucun parti n'est parvenu à former un gouvernement de coalition...

Aucun des partis arrivés en tête aux dernières élections législatives du 6 mai (ND, Pasok et radicaux de gauche) n'est parvenu à former un gouvernement de coalition, contraignant la présidence grecque à appeler de nouveau ses citoyens aux urnes. Un gouvernement chargé des affaires courantes sera nommé mercredi, a précisé un porte-parole de la présidence. "Nous nous dirigeons vers des élections", a-t-il dit à des journalistes. Aucune date n'a toutefois été donnée. A l'exception de la formation d'extrême droite Aube dorée, tous les partis avaient été convoqués mardi au palais présidentiel pour tenter de sortir le pays de l'impasse. Cette paralysie institutionnelle laisse planer la menace d'une faillite prochaine de la Grèce, ce qui alimente la crise des dettes dans la zone euro. L'indice parisien est d'ailleurs repassé dans le rouge cet après-midi, après avoir été porté par la croissance allemande. Le CAC40 recule de 0,40% à 3.049 points vers 16h15.