La Grèce confirme un excédent budgétaire en 2013

  • A
  • A
La Grèce confirme un excédent budgétaire en 2013
Partagez sur :

Il s'agit du niveau du budget de l'Etat central, hors service de la dette...

Athènes confirme ce mardi avoir dégagé en 2013 un excédent au niveau du budget de l'Etat central, hors service de la dette. "L'exécution du budget confirme et renforce nos estimations pour l'année écoulée", a déclaré le ministre adjoint aux Finances Christos Staikouras. "Après des années et d'énormes sacrifices de la part du peuple grec, le pays va atteindre cette année un excédent primaire." De quoi se rapprocher d'un nouvel allègement de sa dette par ses créanciers internationaux... Après deux renflouements depuis 2010, la zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) ont en effet promis à Athènes de réduire de nouveau le fardeau de la dette à condition que les finances publiques dégagent un excédent primaire pendant une année entière. Mais les créanciers internationaux prennent en compte le déficit global, y compris les collectivités locales et le système de retraites, et non le seul budget de l'Etat, qui affiche pour 2013 un excédent de 691 millions d'euros. Les statistiques publiées mardi sont néanmoins de bon augure et traduisent un progrès vers l'objectif global. Mission difficile Des inspecteurs de l'Union européenne et du FMI sont attendus avant la fin du mois à Athènes pour évaluer les progrès accomplis. Mais la mission s'annonce ardue pour Athènes : le ministre des Finances, Yannis Stournaras, a reconnu qu'il serait difficile de trouver un compromis avant la prochaine réunion des ministres des Finances de la zone euro, le 27 janvier. L'inspection en cours a déjà été interrompue deux fois depuis septembre. Le gouvernement prévoit pour 2013 un excédent primaire de 812 millions d'euros, soit 0,4% du produit intérieur brut (PIB) au niveau du budget de l'Etat. Il vise 1,6% d'excédent en 2014. S'ils donnent une indication fiable de l'évolution générale des finances publiques, ces chiffres ne peuvent toutefois pas être comparés directement aux objectifs.