La Grèce attend un vote décisif au parlement la semaine prochaine

  • A
  • A
La Grèce attend un vote décisif au parlement la semaine prochaine
Partagez sur :

Le compte à rebours est lancé...

Le compte à rebours est lancé pour la Grèce... C'est en effet la semaine prochaine que se tiendra un vote décisif au Parlement pour valider les toutes dernières réformes budgétaires. Mais même au sein de la coalition au pouvoir, des voix s'élèvent contre une austérité qui étouffe le peuple grec : ainsi, le député Michalis Kassis a quitté jeudi le Parti socialiste (Pasok), en signe de protestation contre le nouveau train d'économies proposé par le gouvernement. Assez de voix pour le moment La Grèce, menacée de faillite, doit renforcer ses efforts de réduction des dépenses dans le cadre d'un plan d'austérité de 13,5 milliards d'euros. Le Premier ministre grec a annoncé cette semaine un accord avec la Troïka (UE, BCE, FMI) concernant les nouvelles économies en échange de la poursuite des versements des prêts du pays. La coalition au pouvoir détient pour le moment suffisamment de voix pour soutenir ces mesures d'austérité la semaine prochaine au Parlement, mais de justesse... Toute nouvelle défection au sein du Pasok pourrait rendre l'issue du vote plus incertaine. PIB en baisse de 4,5% en 2013 La version définitive du projet de budget 2013 prévoit un déficit supérieur aux estimations initiales et une récession plus forte qu'anticipé initialement. Le déficit budgétaire de l'Etat devrait représenter 5,2% du produit intérieur brut (PIB) l'année prochaine, soit un point de pourcentage de plus que prévu au début de ce mois. L'économie grecque devrait se contracter de 4,5% en 2013, contre 3,8% anticipé jusqu'à présent. La dette publique atteindrait 189,1% du PIB, près de 10 points de plus que le chiffre de 179,3% évoqué dans un projet soumis il y a quelques semaines.