La Grèce adopte la réforme de son secteur public

  • A
  • A
La Grèce adopte la réforme de son secteur public
Partagez sur :

A la clef, la suppression de milliers d'emplois, dans un pays qui affiche un taux de chômage à 27%...

Le Parlement grec a voté mercredi soir le projet de réforme du secteur public. Il s'agit pour le pays d'un un préalable au déblocage d'une nouvelle tranche d'aide financière de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI), d'un montant de 6,8 milliards d'euros. A la clef concrètement, dans ce pays qui affiche déjà le plus fort taux de chômage (27%) de l'UE : des milliers de suppressions d'emplois. "Pool de mobilité" Environ 12.000 salariés du secteur public doivent être placés à partir de septembre dans un "pool de mobilité". Ils auront alors huit mois pour trouver un travail ailleurs ou être licenciés. Ce nombre sera porté à 25.000 à la fin de l'année. Un nouvel effort demandé à la population qui a du mal à passer : mardi, une journée de grève générale a été suivie par des dizaines de milliers de salariés du public.