La grande distribution épinglée sur des irrégularités entre prix affichés et prix facturés

  • A
  • A
La grande distribution épinglée sur des irrégularités entre prix affichés et prix facturés
Partagez sur :

Dans six cas sur dix, les consommateurs sont perdants...

La DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) s'est penchée sur la concordance entre les prix affichés en rayons et les prix facturés en caisse dans la grande distribution. Conclusion : les erreurs relevées sont en très grande majorité "défavorables aux consommateurs", qui payent une addition plus chère que prévu. Pour cette enquête, la DGCCRF a procédé à des vérifications dans 1.269 établissements, "essentiellement à dominante alimentaire", et sur 68.593 articles. "Des anomalies ont été constatées dans plus de la moitié des établissements contrôlés (54%). Le prix facturé était différent du prix affiché pour 7% des articles ayant été vérifiés", notent les auteurs du document. Et dans six cas sur dix, ce sont les consommateurs qui sont perdants... La DGCCRF précise que ces irrégularités "ont donné lieu à la rédaction de procès-verbaux, d'injonctions de rectifier les dysfonctionnements constatés et de rappels à la réglementation", mais sans préciser quelles sont les enseignes visées...