La Grande-Bretagne veut renforcer les sanctions pour les banques en infraction

  • A
  • A
La Grande-Bretagne veut renforcer les sanctions pour les banques en infraction
Partagez sur :

Elles pourraient être complètement démantelées...

Pour redorer l'image du secteur bancaire britannique, ternie par la manipulation des taux d'intérêt à court terme, le scandale du Libor mais aussi les accusations de détournement de la réglementation sur le blanchiment en passant par des pratiques discutables de commercialisation de produits d'assurance, le ministre des Finances, George Osborne est actuellement en train de revoir le système de régulation des banques. Celles qui seront incapables de préserver leur activités au jour le jour de l'éventuel impact d'investissements risqués courront désormais le risque d'être démantelées, a-t-il déclaré ce lundi. Démantèlement possible en cas d'infraction Dans le cadre de la nouvelle réglementation, la Banque d'Angleterre (BOE) devra s'assurer que les risques pris par les établissements dans leurs activités de banque d'investissement, ne mettent pas en danger leurs activités de détail. Si une infraction est repérée, "les régulateurs et le Trésor auront le pouvoir de la démanteler complètement, de séparer complètement (ses activités), pas seulement de les isoler (comme c'est le cas aujourd'hui, ndlr). Pour utiliser le jargon, nous électrifierons la ligne de séparation", a précisé George Osborne. Le projet de loi sur la réforme bancaire britannique sera soumis au Parlement dans la journée et George Osborne a dit s'attendre à ce qu'il soit adopté dans un délai d'un an.