La France réduit son déficit commercial en octobre, en partie grâce à Airbus !

  • A
  • A
La France réduit son déficit commercial en octobre, en partie grâce à Airbus !
Partagez sur :

Le déficit s'est réduit d'un peu plus d'un milliard sur le mois et les livraisons d'Airbus ont dépassé les deux milliards d'euros...

La France a réduit son déficit commercial en octobre, une fois encore grâce notamment à la solidité des exportations aéronautiques... Plus d'un milliard d'euros de déficit en moins Il est ressorti à -4,7 milliards d'euros contre -5,8 milliards un mois plus tôt, annoncent les Douanes ce vendredi. Sur les douze derniers mois, il se replie également à -60,6 milliards d'euros contre 67,5 milliards pour l'année 2012. Le ministère du Commerce extérieur estime qu'il devrait passer sous la barre symbolique des 60 milliards d'euros à la fin 2013. Au mois d'octobre, les exportations se sont élevées à 36,5 milliards d'euros, en léger repli par rapport à septembre, alors que les importations sont passées de 42,5 milliards d'euros à 41,2 milliards d'euros. Airbus dope les exportations ! Sur la période étudiée, "la fermeté des livraisons aéronautiques et navales prend le pas sur l'absence de vente de satellite et sur un fléchissement des ventes automobiles", peut-on lire dans la note de conjoncture des Douanes. Dans le détail, les livraisons d'Airbus ont atteint 2,320 milliards d'euros pour 29 appareils (dont 4 A380) contre 1,410 milliard d'euros pour 21 appareils (dont 1 A380) en septembre. Les livraisons se situent bien au dessus de celles enregistrées en octobre 2012. Cette semaine, l'avionneur a d'ailleurs fait savoir qu'il avait largement dépassé ses objectifs annuels: il a engrangé 1.373 commandes sur les onze premiers mois de l'année 2013 contre une prévision de seulement 600 commandes annuelles...! Du côté des importations, "les approvisionnements en hydrocarbures naturels "se contractent fortement", alors que les achats de produits manufacturés sont globalement stables. Enfin, "les hausses pour le pétrole raffiné, l'aéronautique et la pharmacie compensent une diminution par ailleurs généralisée", expliquent les Douanes.