La France évite la récession contrairement à l'Italie et aux Pays-Bas

  • A
  • A
La France évite la récession contrairement à l'Italie et aux Pays-Bas
Partagez sur :

Nos voisins européens ont également publié leurs estimations de croissance pour le quatrième trimestre...

Alors que la France a fait mieux que prévu au quatrième trimestre avec un PIB en légère progression (+0,2%), l'Allemagne, l'Italie mais aussi les Pays-Bas ont vu leur économie se contracter sur les trois derniers mois de l'année, signant une entrée en récession pour certains d'entre-eux. Outre-Rhin, la croissance a reculé de 0,2% après +0,6% (révisé) entre juillet et septembre. En rythme annuel, le PIB allemand a ralenti à 1,5% au quatrième trimestre après +2,6% pour les trois mois précédents. Un chiffre qui s'explique notamment par une contribution négative du commerce extérieur au PIB. En Italie, le produit intérieur brut s'est également replié de 0,7% au quatrième trimestre par rapport aux trois mois précédents (-0,2% au troisième trimestre), d'après une estimation préliminaire de l'office national de la statistique (Istat). Avec deux trimestres consécutifs de contraction, l'économie italienne est donc officiellement entrée en récession. Sur l'ensemble de l'année, elle croît de 0,4%. Les Pays-Bas sont eux aussi entrés en récession avec un PIB en recul de 0,7% au quatrième trimestre, en comparaison annuelle et trimestrielle, a annoncé ce matin Statistics Netherlands. Au troisième trimestre, l'économie du pays s'était déjà contractée de 0,4%. En raison de la crise de la dette, l'OCDE estime que l'économie de la zone euro devrait stagner cette année. D'après ses prévisions semestrielles publiées en novembre dernier, la croissance de la région va atteindre 1,6% pour 2011 (au lieu de 2%) et seulement 0,2% en 2012 (contre 2% précédemment estimé).