La France et l"Allemagne "déterminées" après l'annonce grecque

  • A
  • A
La France et l"Allemagne "déterminées" après l'annonce grecque
Partagez sur :

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel se sont entretenus par téléphone, et réclament "l'application de l'accord" conclu à Bruxelles

Paris et Berlin restent "déterminés" après l'annonce du Premier ministre grec George Papandreou de soumettre le plan européen de sauvetage financier d'Athènes à un référendum. "La France et l'Allemagne sont convaincues que cet accord permettra à la Grèce de retrouver une croissance durable", peut-on lire dans un communiqué publié par l'Elysée, à l'issue de l'entretien téléphonique de Nicolas Sarkozy et Angela Merkel. Les deux dirigeants "souhaitent que, en consultations avec leurs partenaires européens ainsi que le FMI, une feuille de route puisse être rapidement arrêtée pour assurer l'application de cet accord". Le président et la chancelière "ont convenu de se retrouver à Cannes le mercredi 2 novembre dans l'après-midi pour une réunion de consultation avec les institutions européennes et le FMI ainsi que pour une réunion avec les autorités grecques, afin de prendre toutes les mesures nécessaires pour la mise en oeuvre dans les meilleurs délais de l'accord conclu le 27 octobre à Bruxelles". Le Premier ministre George Papandréou a provoqué la surprise lundi soir en annonçant la convocation d'un référendum sur le nouveau plan d'aide européen, pour le début de l'année 2012 : "Nous faisons confiance aux citoyens. Nous croyons en leur jugement. Nous croyons en leur discernement !", a-t-il déclaré.