La force de frappe du mécanisme européen d'aide porté à 800 milliards d'euros

  • A
  • A
La force de frappe du mécanisme européen d'aide porté à 800 milliards d'euros
Partagez sur :

Les ministres des Finances de la zone euro ont décidé de combiner les ressources du MES avec celles du FESF.

Les ministres des Finances de la zone euro se sont accordés vendredi pour conférer une force de frappe de 800 milliards d'euros à ce qu'ils ont appelé un "firewall", ou "pare-feux", soit les différents mécanismes créés pour prévenir les risques de crise dans la région. Dans le détail, 500 milliards d'euros seront issus du Mécanisme Européen de Stabilité, qui prendra le relai du FESF, 200 milliards d'euros qui ont déjà été octroyés à la Grèce, l'Irlande et le Portugal ainsi que 100 milliards d'euros de prêts divers. Rien de bien neuf donc, mais quelques précisions sur les moyens dont disposeront chaque programme durant les phases transitoires, entre la disparition du FESF à l'été 2013 et le déploiement du MES, qui débutera cet été. La force de frappe du pare-feu européen reste inférieure à ce que souhaitait l'OCDE. En début de semaine le secrétaire général de l'organisation, Angel Gurría, estimait qu'il fallait la porter à "au moins 1.000 milliards d'euros".