La filiale française de Dia bientôt cédée ?

  • A
  • A
La filiale française de Dia bientôt cédée ?
Partagez sur :

Le numéro trois mondial du hard discount pourrait fermer ses magasins les moins rentables, environ 200...

Carrefour et Casino se disputeraient le rachat de la filiale française de Dia, selon les informations obtenues par le magazine spécialisé LSA, qui croit savoir que ce dossier qui défraie la chronique depuis trois ans est en passe d'aboutir. Une annonce pourrait même intervenir dès le mois de juin, sur ce périmètre qui compte 841 magasins et génère 2,2 milliards de ventes annuelles, mais qui perd du terrain. Les deux prétendants auraient proposé entre 150 et 200 millions d'euros, selon LSA, qui pense que Casino est le candidat naturel, mais qui n'écarte pas Carrefour, qui s'est certes séparé de Dia voilà trois ans via une scission, mais qui a dans l'intervalle changé de patron et de stratégie. Des fermetures ? Le numéro trois mondial du hard discount pourrait fermer ses magasins les moins rentables, environ 200, ce qui menacerait 1.500 emplois, a précisé à l'agence de presse Reuters Thierry Coquin, le délégué central CGT du groupe en France. Les projets de l'entreprise, qui restent encore vagues, ont été annoncés mardi lors d'un comité central d'entreprise (CCE) extraordinaire à Créteil, près de Paris. "Il y a eu des mots prononcés comme restructuration avec fermeture de magasin, restructuration au niveau des régions - on est sur six régions, ça pourrait être ramené à quatre. Peut-être aussi des fermetures d'entrepôts", a-t-il dit. "Nous, on estime qu'il pourrait y avoir au moins 200 magasins en moins", a-t-il ajouté, précisant : "On parle aussi d'une potentielle session de Dia France à une autre enseigne".