La famille Bettencourt n'a pas l'intention de s'effacer de L'Oréal

  • A
  • A
La famille Bettencourt n'a pas l'intention de s'effacer de L'Oréal
Partagez sur :

Réaction aux nouvelles rumeurs alors que se profile la fin de l'accord d'actionnaires en avril prochain...

La famille Bettencourt a réagi aux nouvelles rumeurs concernant les intentions de Nestlé vis-à-vis de L'Oréal, alors que se profile la fin de l'accord d'actionnaires en avril prochain. Dans un bref communiqué, elle a fait savoir hier soir qu'elle n'envisageait aucunement de vendre ses titres, et qu'elle reste attachée au groupe fondé par ses aïeux. La famille Bettencourt était à la tête de 30,5% des parts fin 2012. "Tout restera en l'état" Les bruits de couloir concernant le groupe de cosmétiques ont fait leur retour en début de semaine avec une intervention du patron de Nestlé, Peter Brabeck, dans la presse suisse. Le dirigeant a de nouveau cherché à déminer le terrain en faisant savoir que tout restera en l'état une fois que l'accord d'actionnaire avec la famille Bettencourt aura expiré en avril prochain, et qu'en d'autres termes, Nestlé n'a pas l'intention de vendre ses parts (29,3% selon le dernier rapport annuel de L'Oréal). Fantasmes Depuis plusieurs années, les investisseurs et les analystes fantasment sur l'avenir de cette participation car il n'existe pas de réelle synergie entre les deux entreprises, qui se contentent de gérer certaines co-entreprises telles Galderma (dermatologie) ou Inneov, dans la nutri-cosmétique. A chaque retour de la rumeur, tous les scénarios sont à nouveau développés, d'une cession de titres par Nestlé sur le marché, à un rachat des parts du groupe suisse par le groupe français, en passant par un rachat total de L'Oréal par Nestlé. Une chose est s�"re : si Nestlé a des projets concernant sa participation dans le groupe français, le marché est le dernier endroit où il les étalerait.