La facture liée aux intempéries s'élèverait à 600 millions d'euros voire plus !

  • A
  • A
La facture liée aux intempéries s'élèverait à 600 millions d'euros voire plus !
Partagez sur :

Quels sont les secteurs les plus touchés ?

Transports, coupures de courant, dégâts matériels... Les intempéries qui ont perturbé le nord du pays ces derniers jours pourraient coûter entre 600 et 700 millions d'euros, d'après les estimations du journal 'Le Parisien'. Les pertes économiques liées à cet épisode neigeux sont évaluées à 400 millions d'euros par jour, mais comme "la région parisienne a été affectée et que c'est le poumon économique du pays", elles seront plus élevées, explique le directeur du développement de Météo Protect (courtier en assurances) , Jean-Louis Bertrand, interrogé par le quotidien. Les transports, parmi les secteurs les plus touchés Pour les transporteurs routiers, la perte est évaluée par la fédération nationale (FNTR) à 20 millions d'euros par jour. A la SNCF, les voyageurs ont pu bénéficier, pour la journée de mardi, de leur garantie "voyage" avec un échange ou un remboursement du billet. Pour le moment, la société n'a pas évalué le coût de cette opération. De son côté, Air France a proposé le remboursement pour les vols annulés ou ayant subi un retard de plus de cinq heures, ainsi qu'un report de voyage jusqu'au 17 mars pour les autres. Dans les colonnes du 'Parisien', Jean-Louis Bertrand rappelle qu'en 2010, l'épisode neigeux avait causé une perte de 70 millions d'euros à la compagnie, en raison de la prise en charge des annulations. A ces remboursements, s'ajoutent les réparations du matériel qui aurait pu être endommagé... Les coupures d'électricité et leurs conséquences Plusieurs milliers de foyers ont subi des coupures de courant. Or, 'Le Parisien' rappelle - citant les chiffres de Réseau de Transport d'électricité (RTE) - qu'elles coûtent 26 euros par kilowattheure pour un particulier, dès lors qu'elles sont supérieures à trois minutes. Ces coupures ont aussi des conséquences sur l'activité des entreprises, notamment dans le secteur agricole... Plus généralement, les aléas climatiques coûteraient chaque année autour de 700 milliards d'euros à la France, d'après Météo Protect.