La dette immobilière des Islandais allégée...

  • A
  • A
La dette immobilière des Islandais allégée...
Partagez sur :

Le gouvernement islandais a ainsi annoncé samedi qu'il comptait effacer une partie des créances, à concurrence d'un peu plus de 24.000 euros par foyer.

Héritée de l'effondrement de l'économie en 2008, la dette immobilière des ménages islandais va être considérablement allégée. Le gouvernement islandais a ainsi annoncé samedi qu'il comptait effacer une partie des créances, à concurrence d'un peu plus de 24.000 euros par foyer.   Annonce de campagne   Ce plan très attendu faisait partie des promesses de campagne du Parti du progrès (centriste) du premier ministre Sigmundur David Gunnlaugsson, qui a remporté les élections législatives en avril, en coalition avec le Parti de l'indépendance (conservateurs). La dette des ménages islandais a explosé jusqu'à atteindre 108% du PIB après la crise des "subprimes", qui a entraîné l'effondrement du système bancaire et de la monnaie islandaise, déclenchant une inflation galopante. Or, dans ce pays, la plupart des emprunts immobiliers sont indexés sur l'inflation et les ménages se sont retrouvés impuissants face à une flambée de leurs mensualités...   Doper le revenu des ménages Le gouvernement espère que l'effacement partiel des dettes, qui devrait commencer à la mi-2014,  permettra de "doper  le revenu disponible des ménages et encourager l'épargne". La mesure, dont le co�"t atteindra près de 900 millions d'euros, sera financée par la création d'une taxe sur les banques et les fonds qui gèrent aujourd'hui les actifs des banques qui ont fait faillite en 2008, a expliqué le gouvernement.