La dette des pays riches atteint des niveaux "de temps de guerre" pour Lagarde

  • A
  • A
La dette des pays riches atteint des niveaux "de temps de guerre" pour Lagarde
Partagez sur :

"Le principal obstacle à la croissance sera peut-être le niveau colossal de la dette publique, qui représente désormais 110% du PIB en moyenne dans les pays développés"...

Des niveaux "de temps de guerre"... La patronne du FMI, Christine Lagarde, a sonné l'alarme ce vendredi devant l'assemblée des Etats-membres du Fond, alors que même les pays les plus riches de la planète plient sous le poids d'une dette très lourde. "Sans croissance, l'avenir de l'économie mondiale est menacé. Et le principal obstacle sera peut-être le niveau colossal de la dette publique qui représente désormais 110% du PIB en moyenne dans les pays développés. C'est son niveau le plus élevé depuis la seconde guerre mondiale", a déclaré Christine Lagarde. "Pas d'alternative pour l'Allemagne La veille, la directrice générale du FMI avait plaidé pour que la Grèce et l'Espagne, qui cristallisent toutes les inquiétudes européennes, obtiennent plus de temps pour remplir leurs objectifs de réduction du déficit. Mais l'Allemagne ne cache pas qu'elle n'est pas sur la même longueur d'onde, et a rebondi sur ces propos. "Il n'y a pas d'alternative à la réduction à moyen terme des dettes des Etats qui sont trop élevées, notamment et bien entendu pour l'euro et la zone euro dans son ensemble", a déclaré le ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble, à Tokyo.