La croissance asiatique revue en baisse par l'agence S&P

  • A
  • A
La croissance asiatique revue en baisse par l'agence S&P
Partagez sur :

L'agence table sur une progression de 7,5% pour 2012, contre 8% auparavant...

En Asie, la crise économique et financière européenne n'a pas fini de faire des dégâts... Standard & Poor's vient ainsi de revoir en nette baisse ses prévisions de croissance 2012 pour les pays de la région, à commencer par la Chine. S&P y prévoit ainsi désormais une hausse du PIB de 7,5% (qui est aussi l'objectif des autorités chinoises pour cette année) contre 8% auparavant. De son côté, le FMI table encore sur une hausse de 8% du PIB cette année et de 8,5% en 2013. Plusieurs grandes banques, dont Goldman Sachs, Barclays, Morgan Stanley, ABN Amro Bank et Macquarie ont aussi abaissé leurs attentes pour la Chine ces dernières semaines, certaines mettant même en doute sa capacité à atteindre les 7,5%... Au Japon, S&P a ramené sa prévision de croissance du PIB de 2,5% à 2% (contre 2,4% attendus par le FMI), en Corée du Sud, la projection passe de 3% à 2,5% (3% pour le FMI), à Singapour de 2,5% à 2,1% et à Taïwan, elle tombe de 2,5% à 1,9%. L'Inde subit des blocages structurels Pour Hong Kong et l'Inde, les attentes sont même revues en baisse d'un point entier, passant de 2,8% à 1,8% pour le premier et de 6,5% à 5,5% pour New Delhi. L'économie indienne souffre de nombreux blocages structurels, mais aussi d'une sècheresse accrue cette année, qui affecte les rendements de l'agriculture, un secteur qui pèse encore très lourd dans l'économie du pays. D'autres pays de la zone Pacifique souffriront moins, notamment l'Australie, malgré son exposition aux exportations de matières premières vers l'Asie. S&P estime ainsi que le PIB de l'Australie devrait atteindre 3% contre 3,2% prévu précédemment. Le FMI prépare ses chiffres Cette batterie de révisions intervient alors que le FMI se prépare à présenter, le 9 octobre prochain, ses dernières projections mondiales de croissance pour 2012 et 2013, à l'occasion de l'assemblée annuelle FMI-Banque mondiale qui se tiendra à Tokyo. Le fonds devrait lui aussi revoir ses attentes à la baisse, de "quelques dixièmes de point" au niveau mondial, a déjà prévenu la semaine dernière un responsable du fonds monétaire international. Ce dernier table actuellement sur une croissance mondiale de 3,5% en 2012 et de 3,9% en 2013...