La crise politique au Portugal fait chuter la Bourse de plus de 5%

  • A
  • A
La crise politique au Portugal fait chuter la Bourse de plus de 5%
Partagez sur :

Après la démission du ministre des finances, le chef de la diplomatie veut quitter ses fonctions...

La crise politique qui frappe le Portugal inquiète les investisseurs : à Lisbonne, la Bourse dévisse ce mercredi, avec un indice PSI en repli de 5,7%. Les valeurs bancaires sont particulièrement secouées :  la Banco Comercial Portuges chute de 14%, la Banco Esperito Santo de plus de 12%, tout comme la Banco BPI. Après la démission mardi du ministre des Finances Vitor Gaspar, c'est le chef de la diplomatie Paulo Portas, qui a annoncé sa volonté de quitter le gouvernement, sans obtenir l'aval du chef de gouvernement. Tous deux ont décidé de jeter l'éponge sur fond de contestation de la politique d'austérité. Le gouvernement peine à trouver une dynamique pour mettre en oeuvre les termes du plan d'aide de 78 milliards d'euros, accordé par l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI) à Lisbonne en échange d'importantes réformes budgétaires. Refuse de démissionner Dans une allocution télévisée mardi soir, le Premier ministre Pedro Passos Coelho a exclu de démissionner et a dit qu'il allait s'attacher dans les heures qui viennent à résoudre la crise, en mettant en garde contre les conséquences de l'instabilité politique pour le pays. L'économie portugaise est entrée dans sa troisième année de récession et le taux de chômage a dépassé 17% au premier trimestre, un niveau sans précédent. Toutes les bourses de l'Europe du Sud sont d'ailleurs concernées par ce mouvement : a Madrid, l'IBEX perd 3%, et en Grèce l'indice ASE 2,2%.