La CRE tente de rassurer les consommateurs sur les compteurs électriques Linky

  • A
  • A
La CRE tente de rassurer les consommateurs sur les compteurs électriques Linky
Partagez sur :

Une enquête de l'UFC Que Choisir a récemment pointé du doigt ces nouveaux électriques intelligents...

La commission de régulation de l'énergie (CRE) tente de calmer les inquiétudes concernant les nouveaux compteurs électriques Linky, dont la généralisation est prévue à partir de 2016. Dans une lettre d'information, elle répond indirectement à une enquête de l'UFC Que Choisir parue il y a quelques semaines. Selon l'association, ces compteurs engendreront "une explosion de la facture" des consommateurs... Pas de frais en cas de changement d'abonnement Dans cette enquête, l'UFC Que Choisir estime que le changement d'abonnement lié à ces nouveaux compteurs aura un surco�"t minimum de 545 millions d'euros. "Les consommateurs ne paieront rien lorsque le gestionnaire de réseau changera leur compteur (...) les frais de comptage, aujourd'hui comme demain, sont intégrés à la facture du consommateur dans la partie tarif d'utilisation des réseaux d'électricité", répond la CRE. La Commission rappelle également qu'elle a demandé, dans une délibération datant de juillet que "la prestation de changement de puissance soit réalisée gratuitement par ERDF". Refonte de la grille tarifaire L'UFC Que Choisir a réclamé une redéfinition des grilles tarifaires, qu'elle estime trop imprécises. Aujourd'hui, "les classes de puissances sont incrémentées par palier de 3 kVA (soit environ 3.000W). Autrement dit, l'abonnement augmente tous les 3 kVA. Cette incrémentation (...) ne permet pas de refléter correctement le profil réel du consommateur", écrivait-elle. La CRE assure que le compteur Linky permettra des paliers par pas de 1 kVA.