La courbe du chômage n'aura pas été inversée en 2013

  • A
  • A
La courbe du chômage n'aura pas été inversée en 2013
Partagez sur :

Le nombre de demandeurs d'emploi est reparti en hausse au mois de décembre...

C'est finalement un échec pour François Hollande sur une de ses promesses-phare en 2013... L'exécutif ne sera pas parvenu à inverser la courbe du chômage : le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 0,3% en décembre en France. D'après les chiffres publiés lundi soir par le ministère du Travail, le nombre d'inscrits dans la catégorie A, sans la moindre activité, recensés le mois dernier étaient 3.303.200. C'est 10.200 de plus qu'en novembre, et ce chiffre correspond à un nouveau record. En ajoutant les catégories B et C, les personnes qui ont exercé une activité réduite, le nombre d'inscrits à Pôle emploi a progressé de 0,5% pour s'élever à 4.898.100 en France métropolitaine et 5.194.100 en incluant les départements d'Outre-mer. Sur l'ensemble de 2013, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'est accru de 177.800. L'exécutif avait déjà donné le ton ces derniers jours, notamment par la voix de Michel Sapin, qui avait annoncé une "stabilisation" du chômage au mois de décembre. Le ministère du Travail confirme ce soir que l'inversion de la courbe du chômage n'est pas encore là mais évoque néanmoins une "quasi-stabilisation" fin 2013. Son principal argument : le rythme de progression des inscrits est tombé à 2.500 par mois au dernier trimestre alors qu'il était de 33.000 en début d'année. François Hollande a réagi à ses chiffres depuis Ankara, où il se trouve en visite officielle. "Stabiliser, c'est ce que nous avons réussi, ne suffit pas", a-t-il déclaré. "La seule conclusion qu'il convient de tirer c'est que plus que jamais le pacte de responsabilité est maintenant un devoir qui engage tout le gouvernement", a-t-il ajouté en allusion aux mesures annoncés lors de sa dernière conférence de presse pour réduire les prélèvements sur les entreprises.