La consommation de viande de cheval dopée par le scandale des plats surgelés

  • A
  • A
La consommation de viande de cheval dopée par le scandale des plats surgelés
Partagez sur :

Les bouchers observent des hausses de 10 à 15%...

Des ventes en hausse de 10 à 15% dans les boucheries chevalines... La consommation de cette viande profite du scandale des plats surgelés, après s'être effondrée ces dernières années.  "Il y a un regain d'activité (...) Du fait du scandale, dans les bureaux, dans les lieux de travail, tout le monde en parle et donc ceux qui en consomment déculpabilisent", a expliqué à Reuters Eric Vigoureux, le président de la Fédération des bouchers-chevalins, Interbev Equins. 85.000 tonnes par an dans les années 80 Environ 700 bouchers chevalins sont en activité actuellement en France. Le cheval ne représente plus que 0,3% de la consommation de viande en France, et est passée de 85.000 tonnes par an dans les années 80, à moins de 20.000 consommées en 2012, selon l'organisme public France Agrimer. Actuellement, 60% environ de la viande de cheval consommée en France est d'ailleurs importée. "J'ai eu de nombreuses retombées d'autres bouchers sur le fait qu'il y a eu beaucoup de clients dans les boucheries chevalines cette semaine", a indiqué Eric Vigoureux.