La conjoncture industrielle française reste très déteriorée

  • A
  • A
La conjoncture industrielle française reste très déteriorée
Partagez sur :

Son indice PMI est inférieur à celui de la Grèce, l'Italie et l'Espagne...

Malgré une légère amélioration, l'activité industrielle française s'est encore fortement contractée en avril : l'indice PMI manufacturier final s'est redressé de 44 en mars à 44,4 en avril, soit son plus haut niveau depuis le mois de décembre. Il se situe toutefois en dessous de la moyenne européenne (46.7) et pas seulement... L'institut Markit Economics observe que la faiblesse de la demande reste concentrée sur le marché intérieur. Conséquence : l'emploi recule pour le quatorzième mois consécutif. "Les entreprises interrogées attribuent cette baisse des effectifs à des politiques de restructuration ainsi qu'au non-remplacement des départs volontaires", soulignent les auteurs de l'enquête. La France à la traîne en zone euro... L'Hexagone enregistre la moins bonne performance de la région en avril... Les indices PMI de l'Espagne, de la Grèce et de l'Italie affichent ainsi un meilleur niveau que celui de la France, à respectivement 44.7, 45 et 45.5 ! "Les mauvaises performances du secteur  manufacturier semblent donc peser, de façon croissante et significative, sur l'économie de la zone euro, et pourraient contribuer à un renforcement de la baisse du PIB au deuxième trimestre", conclut l'économiste, Chris Williamson.