La conférence sociale doit tenir compte de la situation économiqe dégradée, dit L.Parisot

  • A
  • A
La conférence sociale doit tenir compte de la situation économiqe dégradée, dit L.Parisot
Partagez sur :

La Présidente du Medef appelle le gouvernement à faire des études d'impact de leurs mesures avant de penser à la mettre en oeuvre...

"La situation économique se dégrade assez vite (...) la conférence sociale ne peut se faire sans intégrer cette situation (...) ce qui m'a frappé hier, c'est que nous n'avons pas parlé de la dette, nous n'avons pas parlé des déficits", a estimé ce matin la présidente du Medef, Laurence Parisot au micro de RTL. Mardi, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault a réuni partenaires sociaux et ministres en vue de préparer la grande conférence sociale de cet été. La présidente du Medef appelle à bien considérer la situation avant de mener les réformes promises par le nouveau gouvernement, car "depuis un mois", la dégradation de la situation des entreprises (affaiblissement des carnets de commande, trésorerie difficile...) s'accélère. Accélération "qui nous a surprise", a-t-elle expliqué. Sur le retour - à la marge - de l'âge légal de départ à la retraite dès 60 ans par exemple, Laurence Parisot a critiqué la méthode du gouvernement. "Il y a plusieurs approches possibles (...) pourquoi (...) ne pas avoir saisi le Conseil d'Orientation des Retraites pour connaître les données du problème?" s'est-elle interrogée, rappelant qu'avec la réforme de 2010, le retour à l'équilibre financier du système n'est même pas encore assuré...