La coalition au pouvoir en Grèce trouve un accord sur les mesures d'austérité

  • A
  • A
La coalition au pouvoir en Grèce trouve un accord sur les mesures d'austérité
Partagez sur :

L'accord maintes fois anticipé a été trouvé cet après-midi !

Les trois partis de la coalition gouvernementale en Grèce sont enfin parvenus à se mettre d'accord sur un ensemble de nouvelles mesures d'austérité à mettre en oeuvre en échange du déblocage d'un second plan d'aide de 130 milliards d'euros. Une nouvelle qui porte le marché parisien. Le CAC40 grimpe de près de 1% en milieu d'après midi, à 3.441 points ! "Il y a quelques minutes, j'ai reçu un appel du Premier ministre grec disant qu'un accord avait été conclu et approuvé par les grands partis", a confirmé Mario Draghi, le gouverneur de la Banque centrale européenne à Francfort, lors de sa traditionnelle conférence de presse mensuelle sur sa politique monétaire. Les discussions entre les trois partis de la coalition (socialistes du Pasok, conservateurs de Nouvelle Démocratie et le LAOS d'extrême droite) ont été laborieuses en raison de l'hostilité manifestée par une grande partie de la population, déjà soumise à une cure de rigueur drastique depuis 2010. Les deux principaux syndicats du pays, GSEE (privé) et Adedy (public), ont d'ailleurs lancé un appel à une grève de 48 heures à partir de vendredi pour manifester contre ces mesures. Le ministre grec des Finances, Evangelos Vénizélos doit rencontrer ce soir à Bruxelles ses homologues de la zone euro afin de leur présenter cet accord qui porte sur des mesures d'économie de l'ordre de 3,3 milliards pour cette année. Elles doivent désormais être approuvées par la troïka avant le 15 février, le temps de régler ensuite les procédures techniques complexes impliquées par un accord entre Athènes et ses créanciers privés sur un échange de dette.