La Chine voudrait importer davantage de "Terres Rares"

  • A
  • A
La Chine voudrait importer davantage de "Terres Rares"
Partagez sur :

Pékin fait face à une demande intérieure toujours plus importante.

La Chine chercherait à protéger sa production de "Terres Rares" alors même que l'Union Européenne, les Etats-Unis et le Japon ont déposé une plainte à ce sujet, estimant que Pékin avait une attitude anticoncurrentielle. La demande intérieure explose D'après la presse chinoise, Pekin réfléchirait à augmenter ses importations en raison de la hausse de la demande intérieure pour ces minéraux, indispensables à la fabrication de nombreux produits de haute technologie, dont elle est pourtant le premier producteur mondial. La République populaire possède en effet 23% des réserves mondiales de ces minéraux, mais elle consomme à elle seule plus de 90% de l'offre globale. L'année dernière, la Chine a nettement réduit ses exportations de "Terres Rares". Restrictions dénoncées par ses partenaires commerciaux C'est justement cette attitude que l'Union Européenne, les Etats-Unis et le Japon pointent du doigt. A leurs yeux, la Chine "a progressivement renforcé ses restrictions à l'exportation sur ces matériaux (...) en augmentant les impôts et en réduisant considérablement ses quotas d'exportation", ce qui est contraire aux règles de l'Organisation mondiale du commerce. Une plainte a donc été déposée. Par le passé, l'OMC a condamné Pékin pour des pratiques similaires, mais la Chine n'a envoyé aucun signal d'assouplissement de ses restrictions.